Article réservé à nos abonné.e.s

 

Accueil / News / La drink confinée

Fut le temps des Hospice de Beaune où le vin était un produit de première nécessitée pour affronter les grandes épidémies. Manifestement, le Français du XXIème siècle y préfère les pâtes!

 

Illustration Caó @studiocao

 

Pendant la pandémie de coronavirus, le secteur de la boisson alcoolique est resté confiné, même si beaucoup s’attendaient à l’inverse. Malgré la mode des e-apéros qui ont envahi les réseaux sociaux afin de remplacer les bars et restaurants fermés depuis le 15 mars (et sans date de réouverture au moment d’écriture de cet article), les ventes de vins et spiritueux s’écoulent de manière inattendu à contre-courant. Un recul, deux fois supérieur à la tendance annuelle, a été constaté en cette période si particulière.

Cet article est réservé à nos abonné.e.s

Je me connecte

Je m’abonne